Bien gérer les risques : les techniques et meilleures pratiques pour réussir un projet

La gestion des risques est une composante essentielle de l’administration de projet. C’est un domaine que tout chef ou gestionnaire de projet doit maîtriser pour assurer le succès de son activité. Ainsi, le but d’un chef de projet dans le cadre de la gestion des risques est de minimiser les incertitudes et les menaces qui pourraient compromettre l’atteinte des objectifs. Pour cette raison, un gestionnaire de projet doit disposer de solides compétences en gestion de projet, y compris le pilotage des risques comme celles acquises dans la certification Prince 2. Cette dernière est issue d’une formation qui vous procure les aptitudes requises en gestion de projet dans un environnement complexe et des savoir-faire reconnus au niveau international. Découvrez comment bien gérer les risques pour réussir dans un programme.

 

La première étape est l’identification des risques

 

Dans le monde des affaires, tout projet comporte une part inhérente de risque, qu’il soit petit ou grand. Comprendre ces risques est essentiel pour les anticiper et les gérer efficacement.

 

Risques financiers

Ces risques concernent :

  • le dépassement du budget alloué ;
  • les dépenses imprévues ;
  • les retards de financement, etc.

Les fluctuations des taux de change font également partie des menaces financières. Chacun de ces aspects doit être examiné en avance dans le cadre d’une gestion pointue des risques financiers afin de ne pas compromettre le succès global du projet. Dans un programme de construction, par exemple, l’augmentation des prix des matériaux peut entraîner des coûts imprévus. 

 

Risque de planification

Les retards de livraison des travaux effectués constituent les risques majeurs en matière de planification. Pour illustrer cela, dans un projet de site Web, les changements de portée fréquents de la part du client pourraient engendrer des perturbations du calendrier prévu.

 

Risques opérationnels

Ces incertitudes concernent les problèmes relevant de la logistique, de la disponibilité des ressources ou du domaine relationnel interne. Dans un projet de fabrication de nouveaux produits par exemple, le gestionnaire doit anticiper les interruptions de la chaîne d’approvisionnement dues à des soucis logistiques.

 

Risque technique

Les projets impliquant des technologies nouvelles ou complexes sont souvent confrontés à des risques techniques. Cela peut inclure des défaillances matérielles, des erreurs de conception ou des problèmes de compatibilité. Dans un programme d’installation d’appareils d’énergie renouvelable, l’équipe doit anticiper les difficultés d’inadéquation des équipements avec l’infrastructure existante et prévoir des dispositions appropriées pour éviter l’occurrence de ces risques.

 

Risques humains

Les contextes problématiques liés au personnel comme les conflits internes ou les problèmes de communication peuvent perturber le bon déroulement d’un projet. Par exemple, lors de l’intégration d’un ERP dans l’entreprise, la résistance au changement constitue un risque à considérer de près.

 

Les techniques et meilleures pratiques de gestion de risque pour réussir un projet

 

Voici quelques méthodes éprouvées pour vous assister à cet égard :

 

Identification des risques

Une bonne gestion des incertitudes doit commencer par une réflexion approfondie des risques probables. L’équipe du projet devrait se réunir et utiliser des techniques comme le brainstorming, le SWOT analysis et les revues de documents pour dresser la liste la plus exhaustive possible des risques.

 

Évaluation des risques

Après l’étape d’identification, la probabilité d’occurrence et l’impact potentiel des risques sur le projet doivent être évalués. Pour cela, vous pouvez utiliser des matrices de probabilité ou d’impact pour classer les risques en fonction de leur priorité et de leur gravité.

 

Planification de la réponse aux risques

Pour chaque risque identifié, des plans de réponse au risque doivent être élaborés. Ces plans peuvent inclure des stratégies d’atténuation, de transfert, d’acceptation ou d’évitement des risques, en fonction de leur nature et de leur criticité.

 

Surveillance et contrôle des risques

Assurez-vous de mettre en place un processus de surveillance continue des risques tout au long du projet. Identifiez les signaux d’alerte précoce et ajustez les plans de réponse en conséquence pour minimiser les impacts négatifs.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Sommaire
Actualités de l’emploi et des affaires. Obtenez les dernières nouvelles et les derniers gros titres internationaux des plus grands employeurs et des plus grandes marques.