Wed,
Déposez votre CV (gratuit) En moins de 3 minutes...
Créez vos alertes e-mail Jusqu'à 5 alertes...
Gérez vos candidatures Postulez en ligne...
Emploi par regions

Séduisantes success stories...

Ouargla est devenue, le temps d’un week-end, la capitale du microcrédit grâce à une belle exposition dédiée aux petits entrepreneurs ayant lancé des microentreprises dans le cadre du dispositif Angem, l’Agence de gestion du microcrédit.

Cela va du petit élevage de lapins au jardin potager, à la fabrication de petits ustensiles de pâtisserie traditionnelle, à l’atelier de dinanderie ou de bijoux traditionnels perlés, en passant par la menuiserie aluminium, l’habit traditionnel targui ou touggourti et le conditionnement des produits du terroir. Et ce sont autant de success stories très motivantes qui changent le regard du simple citoyen, du demandeur d’emploi, du chômeur chronique à ce type de dispositif créé justement pour susciter la création d’emplois individuels grâce aux petits métiers de l’artisanat ou autres pouvant s’avérer de grands projets viables économiquement parlant à la vue de cette présence massive de jeunes hommes et femmes ayant créé leur propre affaire et qui sont venus d’une trentaine de wilayas du pays pour promouvoir leurs produits et démontrer l’efficacité d’un dispositif qui reste méconnu comparativement à celui de l’Ansej et de la CNAC.

Ainsi, trois jours durant, les visiteurs intéressés par la création de leur propre activité commerciale ou de services ont pu découvrir le prêt sans intérêts pouvant atteindre les 250 000 DA, principalement  destiné aux jeunes des wilayas du Sud qui ont été les premiers à réclamer des produits financiers sans intérêt. D’où l’importance de ce salon pour motiver de nouvelles créations qui ne manqueront pas de surgir dans les jours à venir, tant l’affluence a été remarquable sur ce salon. Diverses activités économiques étaient donc à portée de main avec de petits financements très abordables et faciles à rembourser, à commencer par l’agroalimentaire, la santé, l’industrie, la sérigraphie et l’artisanat qui ont côtoyé les représentants des instances de la formation professionnelle et de l’action sociale, l’Agence de développement social, le Service extérieur d’insertion et de probation (secteur de la justice), le Centre national du registre du commerce et les banques BNA, BDL, BEA et BADR.

La wilaya de Ouargla a enregistré le financement de 116 projets de création de petites entreprises par le biais de ce dispositif depuis le début de l’année en cours pour une enveloppe de 28,8 millions de DA dans des créneaux différents, tels que la menuiserie, la menuiserie aluminium, la ferronnerie, l’informatique, le froid, la couture, etc. La formule de financement en tripartite comptant le promoteur, l’Angem et un établissement bancaire a, quant à elle, bénéficié à 340 nouveaux projets sur un total de 500 dossiers déposés à la coordination locale.

La formule de financement bipartite comptant uniquement le promoteur et l’Angem a, quant à elle, approuvé 400 dossiers sur les 1500 déposés depuis le début du semestre en cours. L’affluence est tout aussi importante dans les autres wilayas du Sud-Est ou la direction régionale de l’Angem,  couvrant Ouargla, Ghardaïa, Tamanrasset et Illizi, a avalisé 18 640 dossiers, dont 14 824 ont été financés, générant
49 530 emplois durant les neuf premiers mois de l’année 2013.
 
El-Watan du 15/12/2013